Articulation fatale

Réfléchissant à la distinction entre aspect moteur et aspect acoustique des sons du langage, Roman Jakobson en arrive à évoquer, non sans humour, l’annexion de la phonétique statique à la linguistique :

“Les linguistes se sont mis à tâtonner dans la phonologie, comme le montre l’exemple caractéristique suivant : un phonéticien renommé, Edward W. Scripture, qui avait aussi une formation de médecin, cite avec ironie la description courante d’une certaine articulation laryngale qui aurait eu pour résultat infaillible la strangulation mortelle du sujet parlant si cette description avait été exacte !”

Référence

Jakobson, Roman, Six leçons sur le son et le sens, Paris, Éditions de Minuit, p. 26.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.